Marie-Hélène HAYE Formation, Compétences et Expression orale

ÉTHIQUE et PROBITÉ

En préambule à toutes mes interventions en lien avec la relation de soin et l’Humain, j’insiste sur ces deux mots : éthique et probité.

Des piliers essentiels pour le soin médical

Éthique et probité sont en effet les deux éléments incontournables et essentiels pour l’intervenant en santé. Celui ou celle qui prend part à la relation de soin doit pouvoir s’y référer en permanence. Ainsi ces deux mots doivent guider la réponse à la demande de soins des patients, qui eux-mêmes confrontés à leur pathologie, sont en situation de vulnérabilité

L’éthique dans le contexte économique de l’entreprise de santé

L'établissement de soins, cabinet libéral ou centre de santé, est une entreprise. Elle inscrit son activité dans un cadre économique contraint en France, par les conventions signées avec l'assurance maladie. La structure de soins a donc un impératif d'équilibre budgétaire, au même titre que tout autre établissement. Néanmoins, étant dispensatrice de soins médicaux et de conseils de prévention à destination de la personne humaine, son activité doit être sacralisée. Enfin toute pratique orientée sur la seule recherche du profit doit être considérée comme déviante et non éthique.

De nombreux garde-fous existent en France pour garantir un exercice médical éthique en France.

Notre droit en particulier précise que l'état de santé des humains ne saurait être exploité à des fins commerciales dans un but de profit.

Article R.4127-19 du Code de Santé Publique : “La médecine ne doit pas être pratiquée comme un commerce”,

Article 16 et suivants du Code Civil, qui placent le corps “hors commerce”

Le Conseil de l'Ordre est également un garant de l'éthique.

Comprendre et découvrir

MA DÉMARCHE