Dr. Marie-Hélène HAYE Soutien du Chirurgien-Dentiste

Les vœux 2023 de bonne année

6 janvier 2023

Des bons vœux pour 2023, mais pas de croissance!

Quels seront mes vœux pour vous pour cette année 2023?

De l’amour, de l’amour, parce que l’amour c’est tout, parce que sans amour on n’est rien du tout…?
Des rêves à n’en plus finir et la furieuse envie de les réaliser…?
Des petits bonheurs de chaque instant, à cueillir jour après jour…?
Un gros chiffre d’affaire, de hauts revenus, de la croissance?
De gérer vos émotions pour rester zen en toute circonstance?

Non, pas cette année.

De simples vœux de bonne année pour 2023

Attention, au risque de vous choquer, même si je suis heureuse de vos bonnes pensées, tous les souhaits bienveillants que je reçois me paraissent lénifiants, au regard de l’urgence que je ressens.
Je les vois prompts surtout à chauffer encore plus la marmite d’eau dans laquelle, comme la fameuse grenouille, je suis en train de me prélasser. Et je n’ai pas envie de m’endormir dans ce bain de chaleur humaine.

Je vous souhaiterai donc seulement une bonne année à toutes et tous. Et faites attention au burn-out.

Comme avant, mais pas comme avant

  • Ce dernier weekend, Saint Sylvestre et premier janvier 2023, chauffage éteint pour la première fois de ma vie à cette date ici, il fait doux.
  • Jeudi 5 janvier 2023, pour la première fois de ma vie, début janvier, j’ai tondu ma pelouse, les pâquerettes fleurissent, il fait doux.

Ainsi je reprends comme le faisaient nos grands-parents, la tenue d’un agenda du temps, des floraisons et des précipitations. Petite-fille et arrière-petite-fille de paysan, je me souviens combien il était important de consigner ces données chaque année pour prévoir et mieux comprendre les semis et les récoltes à venir.

Aujourd’hui si mon grand-père lisait mon journal, il rirait doucement en pensant que je lui fais une blague…
Il serait drôlement surpris aussi d’apprendre que même à la montagne, je peux ouvrir grand les fenêtres les soirs d’été en laissant les lumières allumées. Plus aucun insecte ne rentre dans la maison, ou si peu…

Je sais bien ce qu’il me dirait : « Avec toutes ces fusées aussi qu’on envoie dans le ciel, et puis ces avions, on détraque tout… Bah… C’est comme ça, on n’arrête pas le progrès »

Le progrès

Mais de quel progrès parle-t-on?
On parle effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, dérèglement climatique d’une part, augmentation des inégalités sociales d’autre part. D’après l’économiste Anne-Laure Delatte, nous avons aujourd’hui retrouvé le niveau d’inégalité de la fin du XIX ème siècle.

Ce progrès n’en est pas un, ni pour moi, ni pour mes enfants.

C’est là le résultat de notre modèle de la croissance. Ce modèle est périmé.
Et je ne vois pas d’autre solution que faire appel à la conscience collective pour faire pression sur les politiques, ceux dont nous avons besoin pour agir à grande échelle.

#WorldCare      #PlanetToo

PS : Pour la blague, écoutez.
Mon analyse SEO me signale que mon article est difficile à lire.
Donc mon ordinateur me parle.
Et il trouve mes phrases trop longues.
Les algorithmes ne sont pas contents.
Ils ne comprennent pas le sens de mon texte.
Mais vous, vous avez compris n’est-ce pas?
La prochaine fois, je lui balance une seule phrase de Proust.
Et après je le regarde exploser!  😅
Voilà.

Dr. Marie-Hélène Haye, allias La Gutta Perchée

Je laisse un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Compte Twitter @MH_HAYE

Compte Twitter @CoGutta